Films

Star Wars : Pourquoi les ombres de l’Empire ne font pas partie du canon Disney

Shadows of the Empire est l’une des histoires de Star Wars les plus populaires en dehors du cinéma – mais il y a quelques raisons pour lesquelles ce ne sera jamais un canon de Disney.

Shadows of the Empire est l’une des histoires les plus aimées du Star Wars Expanded Universe – mais a été exclue du canon dans l’univers post-Disney. En 1996, Lucasfilm a sorti l’une des histoires les plus importantes de l’ancien Expanded Universe. Shadows of the Empire était une initiative multimédia qui ressemble à un ancêtre spirituel du projet High Republic à venir.

La narration principale était racontée sous la forme d’un roman, d’une série de bandes dessinées, voire d’un jeu vidéo, et avait même sa propre bande sonore populaire ; littéralement, le seul support de Star Wars qui lui manquait à l’époque était un film. Situé entre The Empire Strikes Back et Return of the Jedi, ce film raconte comment Luke Skywalker a construit son propre sabre laser et est devenu un véritable Jedi, alors même que Leia parcourait la galaxie à la recherche de son Han Solo bien-aimé. La quête de Leia l’a menée à Soleil noir, un empire criminel qui rivalisait avec les Hutts, et dont le chef, le prince Xizor, était en concurrence avec Dark Vador pour obtenir les faveurs de l’empereur. On se souvient de l’histoire pour avoir introduit un personnage populaire nommé Dash Rendar, essentiellement un substitut de Han Solo, étant donné que Han était gelé dans la carbonite pendant cette période.

Shadows of the Empire était sans aucun doute la plus grande initiative multimédia de Lucasfilm, et aurait pu facilement s’insérer entre The Empire Strikes Back et Return of the Jedi, mais elle a été reléguée au rang de Légendes, au même titre que le reste de l’ancien Univers élargi. Pourquoi en est-il ainsi ?

Sur le même sujet :  The Mandalorian Saison 2 : des grandes révélations après l'épisode 4 ?

Les ombres de l’empire est l’une des histoires les plus populaires de l’UE

Shadows of the Empire était l’un des projets les plus ambitieux de Lucasfilm, dont on se souvient avec émotion pour son audace. The Expanded Universe en était à ses débuts, la trilogie Thrawn de Timothy Zahn donnant un nouveau souffle à la franchise, et Lucasfilm a cherché à en tirer parti en sortant une seule histoire qui transcendait tous les différents supports dans lesquels ils opéraient. Shadows of the Empire en est le résultat, une histoire imaginée par le talentueux auteur Steve Perry, et ce fut un énorme succès. Le jeu à lui seul a été un succès, un jeu d’action en 3D à la troisième personne très populaire qui a contribué au lancement de la N64, et qui a donné aux joueurs l’occasion de revisiter des moments classiques de la saga Star Wars sous un nouvel angle. Bien que la cinématique et le gameplay soient aujourd’hui dépassés, ils étaient à la pointe du progrès pour l’époque.

L’histoire de Perry s’inscrit dans l’esprit des années 90, en capturant le réalisme sinistre et grinçant qui était en vogue à l’époque. Le cadre était idéal pour une telle époque, car le récit se déroulait à une période où la Rébellion était sur le déclin et où la bougie d’espoir vacillante était presque éteinte. L’amour de Perry pour Star Wars transparaît, comme il le fait dans les moments classiques auxquels George Lucas fait allusion mais qu’il ne montre pas dans ses films. Les lecteurs ont pu apprécier le moment où Luke Skywalker a construit son sabre laser et a appris les sacrifices faits par les espions de Bothan qui avaient appris l’existence de la seconde étoile de la mort. L’histoire reste populaire à ce jour – mais elle n’est pas sans problèmes.

Sur le même sujet :  Ron Howard a repris presque tout en solo pour deux fois le budget.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *