Technologie

Pourquoi les lunettes AR de Facebook sont une bonne idée ( pourquoi elles ne le sont pas)

Mark Zuckerberg a déclaré que les lunettes intelligentes de Facebook seront la prochaine étape vers les lunettes de réalité augmentée, mais est-ce que cela en vaut la peine ?

Mark Zuckerberg a récemment annoncé Facebook son intention de sortir sa première paire de lunettes intelligentes l’année prochaine grâce à un partenariat avec EssilorLuxottica, qui verra le premier modèle sortir sous la marque Ray-Ban. À part cela, il n’y a pas encore d’informations disponibles concernant les caractéristiques, mais M. Zuckerberg a clairement indiqué que ces lunettes ne doivent pas être classées comme des lunettes de réalité augmentée (RA). Elles sont plutôt considérées comme ; la prochaine étape sur le chemin de la création de véritables lunettes de RA.

Une partie de ce voyage est la recherche de prototypes en cours dans le cadre du projet Aria de l’entreprise. L’objectif de ce projet est de créer la première génération d’appareils de réalité augmentée portables. Bien que Facebook parle de créer des lunettes de réalité augmentée portables depuis des années, il en faudra encore quelques unes pour les voir sur le marché, tout étant encore en phase de test à l’heure actuelle.

Alors que Facebook dispose déjà d’un appareil de RV avancé, Oculus Quest 2, les ambitions de la société en matière de réalité augmentée vont bien au-delà. Aria n’est pas conçu comme un produit de consommation, mais c’est plutôt la première étape dans le développement des précautions nécessaires, des politiques et même des règles de la société qui aideront à construire les futures lunettes de RA. Le projet Aria de Facebook est sur le point d’entrer dans sa première grande phase de test, la société confirmant qu’un nombre limité d’employés et de sous-traitants de Facebook utiliseront le nouveau dispositif.

Sur le même sujet :  Les utilisateurs de Twitter peuvent demander un badge bleu vérifié en 2021

Pourquoi les lunettes AR sont à la fois une bonne et une mauvaise idée

Le but est d’identifier comment une telle technologie peut aider les personnes ayant des capacités physiques variées. En fait, Facebook a déjà lancé un programme avec le laboratoire d’assistance cognitive de l’université Carnegie Mellon pour créer des cartes en 3D de multiples applications qui peuvent potentiellement aider les personnes souffrant de troubles de la vue à avoir une meilleure visualisation de leur environnement. Pour l’instant, beaucoup de choses sont en cours d’expérimentation, notamment la cartographie des données qui aidera un jour à développer le suivi de la tête, le suivi des yeux et les algorithmes audio des futures lunettes AR. Il est également prévu de former un assistant d’IA pour aider les gens à comprendre et à sentir le monde qui les entoure.

A première vue, il semble que ces lunettes de réalité augmentée soient une bonne idée. Le fait qu’elles visent à aider les gens, en particulier ceux qui ont des déficiences visuelles, rend la technologie d’autant plus attrayante. Ajouté au fait que les lunettes de réalité augmentée auront le design des lunettes ordinaires, il est probable qu’elles seront beaucoup plus confortables lorsqu’elles seront portées chaque jour. Cependant, si l’on considère la situation dans son ensemble, il y a lieu de s’inquiéter de certains points. Tout d’abord, la question de la vie privée. Alors qu’à ce stade, la société fait tout ce qu’elle peut pour maîtriser l’art de la protection des données avec Aria, la question de la vie privée n’est pas un sujet d’inquiétude pour plus tard, lorsque les lunettes AR seront disponibles.

Sur le même sujet :  Apple Watch et blackfriday : Les montres de la série 6 sont désormais à 329,98 euros

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *