Comics

Batman : pourquoi le commissaire Gordon est constamment viré.

Dans les bandes dessinées Batman, le commissaire de police de Gotham City, James Gordon, a connu des moments difficiles, remplacé à plusieurs reprises mais pour des raisons différentes au fil des décennies.

James Gordon est le commissaire de police de Gotham City, l’agent de liaison de la Bat-Family avec la loi, le meilleur ami improbable de Batmanet le père de Batgirl. En fait, dans Detective Comics #27 de 1939, la première BD de Batman, Bruce Wayne et James Gordon sont tous deux présentés dans la toute première planche ! En 1986, dans Batman : Year One, l’histoire qui a redéfini les personnages pour une génération, Gordon est présenté quelques pages avant même Bruce. Il n’a pas toujours conservé le poste dont il est synonyme, mais il ne l’a jamais perdu de la même façon deux fois. Malgré les reboots massifs et les changements d’ère de l’édition DC Comics, Jim a été rétrogradé, abattu, piégé et énervé, mais il est toujours revenu pour en redemander.

Actuellement, Gordon n’est pas le commissaire de police mais c’est loin d’être la première fois. Si les lecteurs remontent jusqu’à l’âge d’or des BD de super-héros, ils trouveront le premier exemple de son licenciement dans Detective Comics #121 de 1947. Gordon est soudainement rétrogradé au rang de patrouilleur après 20 ans dans la police. Un gangster fait chanter le fils du maire Carfax après avoir perdu un énorme pari. Pendant la majeure partie du numéro, Gordon est remplacé par l’inspecteur en chef Vane. Vane est aussi déconcerté que Gordon, Batman et Robin, mais le Dynamic Duo remet tout en ordre. Avant la Crise sur Terre Infinie, Jim a probablement commencé à ressentir une certaine sécurité d’emploi, mais en 1974, dans Brave and the Bold #113, un nouveau maire insiste pour que Gordon prenne sa retraite et le remplace par un certain John Higgins. En 1982, dans Batman #346, il est carrément viré et remplacé par Peter Pauling sur ordre du maire Hamilton Hill, complètement corrompu et de mèche avec le vrai patron de Pauling, le mafieux Rupert Thorne.

Sur le même sujet :  Légendes de Star Wars : Dark Side Luke est devenu le meilleur apprenti de Palpatine

Après le grand bouleversement multiversel de la Crise sur Terre Infinie, à la suite de « Knightfall » et « Prodigal », Gordon a le sentiment d’avoir été malmené par Batman. Wayne a été remplacé sous la cagoule non pas une mais deux fois de suite : d’abord par Jean-Paul Valley, puis par Dick Grayson, le Robin original. Commençant à craindre que Batman ne soit pas si fiable, James Gordon prend peut-être le plus grand risque de sa vie et démissionne. Sa propre femme, Sarah Essen-Gordon, reprend d’abord le poste, puis le maire Krol nomme Andy Howe, totalement inefficace, à la tête de la police. Que fait Gordon pendant son temps libre ? Il essaie de nettoyer Gotham de fond en comble et se présente comme maire ! Le tout se déroule tout au long de 1995. Très vite, il se remet en selle quand tout part en vrille dans l’intrigue « Contagion » de 1996. Il est ensuite abattu par un ancien policier en disgrâce, ce qui le plonge dans un court coma et en fait le sujet principal de « Officer Down » en 2001. Il est remplacé cette fois par Michael Akins, un personnage qui a occupé le poste plus longtemps que n’importe qui d’autre que Jim. Cela a duré jusqu’en 2006.

Après que l’intrigue de voyage dans le temps de Flashpoint ait conduit au reboot des New 52, Gordon est dé-vieilli mais pas sorti d’affaire. Dans le premier numéro de Batman : Eternal de 2014, il est accusé d’avoir tiré sur un suspect non armé dans une station de métro. Gordon voit un pistolet illusoire mais sa balle touche un transformateur, coupant apparemment le courant des signaux électriques pour changer de voie, ce qui entraîne une collision de trains. Emprisonné, il est remplacé d’abord par Jack Forbes puis par Jason Bard. Il a fallu presque toute la durée de la série hebdomadaire d’un an pour l’innocenter. Plus tard, Bruce Wayne est rendu amnésique par un combat massif avec le Joker à la fin de l’intrigue « Endgame » et Jim Gordon a enfilé un Batsuit mécanique lui-même ! Il a quitté volontairement son poste de commissaire dans Batman #41 et a été remplacé par Maggie Sawyer parce qu’il était occupé à remplacer Bruce Wayne en tant que Batman.

Sur le même sujet :  La distribution de Smallville a un caméo secret de DC Comics

Enfin, dans le cadre de Dark Nights : Death Metal, Jim Gordon a été corrompu par le Batman qui rit, un Bruce Wayne de l’univers alternatif maléfique. Rendu temporairement fou, il a ouvert les cellules de l’asile d’Arkham et du pénitencier de Blackgate. Pendant que Gordon subit une évaluation psychiatrique, le lieutenant Harvey Bullock le remplace dans Batman #86. Gordon est une partie importante de la Gotham City de Batmanet le voir constamment évincé et se frayer un chemin pour revenir montre aux fans que malgré les changements dans le multivers ou les caprices d’un éditeur, parfois même les personnages secondaires restent ce qu’ils sont.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.