Comics

X-Men : Les résurrections mutantes ont un problème de Star Trek

La nouvelle méthode des X-Men pour battre la mort soulève une question de philosophie séculaire… une question à laquelle Star Trek a déjà été confronté.

Les X-Men ont un problème éthique majeur sur les bras. Le professeur X a conçu un moyen de ramener tous les mutants d’entre les morts, c’est donc une bonne nouvelle, non ? Pas tout à fait. Empyre : X-Men #4 révèle que les mutants n’ont peut-être même pas ramené quelqu’un du tout, et tous ceux qui ont été ressuscités restent morts. C’est au moins une possibilité philosophique.

Les séries House of X et Power of X ont révélé que le professeur X utilisait cinq pouvoirs mutants différents pour accélérer le vieillissement d’un clone et télécharger ensuite une copie des souvenirs du mutant mort sur le clone. Pendant un certain temps, ce système s’est déroulé sans problème. Puis, la sorcière écarlate, torturée par la mort de 16 millions de mutants sur Génosha, a tenté son propre sort de résurrection. Après tout, il y a peu de personnes que “les Cinq” (les cinq mutants utilisés dans le processus de résurrection) peuvent ramener dans une période donnée. Malheureusement, le sort a mal tourné et les 16 millions de personnes ont été élevées comme des zombies assoiffés de chair… mais avec tous leurs pouvoirs mutants et leur mémoire intacte.

Ainsi, il y a des mutants ressuscités comme clones sur Krakoa, et des mutants ressuscités comme Zombies sur Genosha. Quel est le problème alors ? Le problème, ce sont les doublons. Empyre : X-Men #4 révèle que Explodey Boy a été ressuscité deux fois : une fois par la Sorcière écarlate sur Génosha et une fois par les Cinq sur Krakoa. Tous deux avaient des souvenirs d’Explodey Boy jusqu’au moment de leur mort… ce qui amène à la question : lequel est le vrai Explodey Boy ? La méthode de résurrection des mutants pose le même problème éthique que le transporteur Star Trek. Pour rappel, le transporteur Star Trek scanne un membre de l’équipage, démonte ses molécules, et les réassemble ailleurs. Ou bien est-ce le cas ? Dans The Next Generation épisode “Second Chances”, l’Enterprise découvre un double de William Riker créé par un accident de téléporteur et échoué sur un monde extraterrestre. Tous deux se croient le vrai William Riker. Ils avaient tous deux les mêmes souvenirs (jusqu’au moment de l’accident) et le même ADN. Lequel était donc le vrai ?

Sur le même sujet :  The Old Guard de Netflix recrée fidèlement ses racines comiques

Philosophies mises à part, si les résurrections des X-Men ou le transporteur Star Trek ne pouvaient pas faire de copies, cette question pourrait ne pas se poser. Après tout, le corps humain remplace ses cellules au fil du temps jusqu’à ce qu’il ne reste plus de cellules d’origine. Donc, si le transporteur utilise des atomes différents, pourquoi s’en faire ? Tant qu’il n’y a qu’un seul demandeur de l’identité d’un X-Man, tout ce qui compte est l’exactitude de la copie. Cependant, la duplication accidentelle de l’Explodey Boy révèle que le professeur X pourrait, s’il le souhaite, cloner une armée de Colossus-es (Colossi ?) à partir du même ADN et télécharger les mêmes souvenirs sur chacun d’eux. De même, Star Trek pourrait délibérément provoquer un dysfonctionnement du transporteur et, disons, se retrouver avec une flotte entière de James T. Kirks. Le vrai capitaine Kirk peut-il se lever ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *